Sans solution, le Département de l’Ain suspend la prise en charge des mineurs non accompagnés

Sans solution, le Département de l’Ain suspend la prise en charge des mineurs non accompagnés

30 novembre 2023 0 Par Mathilde PALFROY

Jean Deguerry, président du Département de l’Ain, a décidé de suspendre la prise en charge des mineurs non accompagnés (MNA) arrivés directement sur le territoire. Cette suspension sera effective à compter du 1er décembre et pour une période de trois mois.

CONFERENCE DE PRESSE DU DEPARTEMENT : jean deguerry et clotilde fournier

« Le Département ne dispose plus de solutions ni temporaires ni pérennes et se trouve dans l’impossibilité de répondre à ses obligations légales », expose Jean Deguerry.

En difficulté face à l’afflux croissant de mineurs non accompagnés, le Département avait interpellé le Gouvernement au mois de septembre. Il alertait alors sur le manque de places disponibles, de personnel qualifié, et de moyens financiers. Depuis cet appel à l’aide, les arrivées directes de mineurs isolés se sont encore intensifiées, passant d’une moyenne de 23 arrivées mensuelles à 43. Les dispositifs d’accueil, saturés, implosent.



La prise en charge des MNA réorientés par le ministère de la Justice, avec une moyenne stable de 10 arrivées mensuelles, est maintenue. Celle des arrivées directes sur le territoire, auxquelles les équipes du Département de l’Ain ne parviennent plus à faire face, est provisoirement suspendue.

Avec l’annonce de cette décision, Jean Deguerry rappelle l’ampleur de l’impact financier de cette prise en charge globale. Les dépenses sont passées de 5,6 M€ en 2022 à 7,7 M€ en 2023 et estimées à 8,7 M€ en 2024. Il souligne également la fragilisation du système général de protection de l’enfance, compétence essentielle du Département. Il demande au Gouvernement de lui donner les moyens d’agir face à la situation devenue dramatique.


Edit au 17 janvier 2024

La décision du Conseil départemental de l’Ain de suspendre la prise en charge des MNA sur le territoire a été suspendue par une décision du Tribunal administratif de Lyon du 20 décembre 2023. Un dialogue est en cours entre le Gouvernement et les conseils départementaux, dans l’attente de solutions concrètes.

>> Autres articles sur le Département de l’Ain

Parlez-en aussi !