Agriculteurs et sourds : une grande fête dans l’Ain cet été

Agriculteurs et sourds : une grande fête dans l’Ain cet été

12 septembre 2023 0 Par Annick Puvilland

Travailler dans les métiers de l’élevage, du maraîchage, du cheval, de la pêche et autres secteurs du monde agricole, et être sourd ou malentendant n’est pas incompatible, comme le prouve l’AASF. L’association a regroupé agriculteurs sourds et malentendants, et visiteurs, lors de sa grande fête annuelle qui a eu lieu cette fois à Marlieux, dans l’Ain.

Gaëlle Marollaud est monitrice d’équitation et a créé son entreprise Equi’Silence en 2021, au Plantay, où elle propose cours, soins du cheval et gardiennage à domicile. Son compagnon, Fabien Thomasson, est agriculteur. Tous deux ont la passion de leur métier. Tous deux communiquent en langue des signes. « Fabien a été deux fois champion de France de labour, en 2005 et 2008. C’était le premier agriculteur sourd qui participait – et le seul. Il a ensuite fait partie du jury », souligne Gaëlle.

Explications sur le labour

Gaëlle et Fabien ne sont pas les seuls professionnels des métiers de l’agriculture en situation de handicap. « Il y a environ une centaine d’agriculteurs sourds en France. Avant, on ne savait pas. Chacun pensait qu’il était seul. ». Se rencontrer au-delà des réseaux sociaux, qui ont permis les premiers échanges, et rencontrer aussi le public, était le but premier de l’association. Elle est née en 2019 sous le nom de Fête de l’agriculture des sourds de France, avec une action en forme de grand week-end festif ouvert à tous.

Gaëlle Marollaud, présidente de l’AASF

Gaëlle Marollaud, présidente de l’AASF
et Fabien Thomasson, référent local Ain et co-organisateur de la Fête 2023
Gaëlle Marollaud, présidente de l’AASF et Fabien Thomasson, référent local Ain et co-organisateur de la Fête 2023

Fabien Thomasson, référent local Ain et co-organisateur de la Fête 2023

Un réseau d’échange, de partage et d’information

Forte du succès de la première Fête, l’association a poursuivi sur sa lancée, en changeant de nom pour devenir Association de l’agriculture des sourds de France (AASF), appellation qui reflète plus la diversité des actions. Agriculteurs sourds et malentendants de toute la France se sont rejoints dans l’Ain début août pour la grande fête de l’association.

Organisation de conférences, de visites, échanges d’informations, militantisme pour faire reconnaître que les sourds sont tout autant capables que les entendants de travailler dans ces métiers et de gérer une entreprise, pour développer la formation et l’accessibilité des emplois… L’AASF, qui compte aujourd’hui une trentaine d’adhérents, se veut actif réseau de partage. « La grande Fête annuelle n’est qu’un des événements organisés par l’association » indique Gaëlle, présidente de l’AASF. Afin de mettre l’accent sur les autres activités, la Fête prendra un rythme biennal.

Des centaines de personnes visitent les stands de la fête de l'AASF 2023 à Marlieux (Ain)

La Fête 2023 dans l’Ain

Après la Saône-et-Loire en 2019, le Lot en 2021, la Bretagne en 2022, la 4e Fête a eu pour cadre l’Ain, avec toujours des participants venus de toute la France et un succès croissant.

« 270 personnes en 2021, 1 500 l’année dernière, 4 700 à Marlieux sur deux jours ».

Expositions de matériel agricole, démonstrations de labour, stands d’information, dégustations-ventes de produits de terroir… ont conquis le public. La Fête est aussi l’occasion de faire se rencontrer employeurs potentiels et jeunes sourds en recherche de stage de formation ou d’emploi. Avec succès, affirme Gaëlle : « On a réussi plusieurs embauches. »

Ci-contre : La 4e Fête de l’agriculture des sourds de France a battu son plein les 5/6 août dans l’Ain, à Marlieux.

Article d’Annick Joasson


À LIRE AUSSI

Nos précédents articles sur
le thème du handicap >>

Parlez-en aussi !