D’où vient le vent…

D’où vient le vent…

20 juin 2023 0 Par Alexandra PALUMBO

Fruit d’une création participative unissant le CPA, le centre social des Vennes, l’ESAT La Ferme Dienet et l’artiste Karine Chantelat, une quarantaine de girouettes monumentales invitent à un voyage multisensoriel, à Bourg-en-Bresse jusqu’au 5 juillet puis au gré des envies dans l’Ain.

Elles ondulent et vibrent au gré du vent, bruissent de fines sonorités, offrent au regard leurs reflets d’un blanc pur, leurs aériens rubans et tous leurs petits détails… L’installation artistique collective réalisée dans le cadre de Culture NoMad* 2023 est à découvrir, de loin comme de près, dans le parc du CPA depuis mi-juin. Elle se prêtait à merveille, le jour du vernissage, à une douce déambulation poétique et musicale avec l’Arbre à Canapas. Dès le 23 juin, une autre vingtaine de ces artistiques girouettes se poseront aux Vennes, où seront célébrés le même soir les feux de la Saint-Jean.

Des girouettes itinérantes dans l’Ain

Le vent souffle de vie, qui vibre, tournoie, qui fait tourner les girouettes… « La girouette, c’est aussi la notion de tourner en rond, qui revient souvent dans la psychiatrie » glisse Franceline Malharin-Borrel, responsable du dispositif Culture NoMad au CPA. De là, est née, il y a un an, l’idée du projet de création collective 2023. L’action, ouverte à tous, a réuni artistes (Karine Chantelat, plasticienne, Louise Geoffray, étudiante en 4e année de design textile, Lydie Leguérinel, céramiste), responsables, bénévoles et usagers du centre social des Vennes, travailleurs handicapés de l’ESAT Dienet. Au fil des rencontres et des ateliers créatifs (six au CPA, six aux Vennes, avec au total près d’une centaine de participants), les girouettes monumentales ont pris forme.

Sous leur aspect fragile, elles relèvent d’un minutieux et solide travail de conception et réalisation, alliant métal, fil de fer, osier, papier, grès, porcelaine, fil, où l’art a rejoint la technique.

À découvrir au CPA et aux Vennes jusqu’au 5 juillet, les girouettes poursuivront ensuite leur chemin, au gré des demandes, dans divers lieux de l’Ain : à Viriat au parc des Carronniers, à l’ESAT Dienet à Saint-Paul-de-Varax, à l’ADEA à la rentrée, au tiers-lieu L’Ecrin à Bresse-Vallons… Aux Vennes, les habitants souhaitant en accueillir temporairement dans leur jardin (à raison d’au minimum trois) sont également les bienvenus.  

« Le centre social a l’habitude de s’associer à un projet culturel, avec toujours une réflexion sur comment intéresser les habitants du quartier. Le projet a été présenté au contrat de ville. Nous avons organisé aussi une soirée contes autour du vent et un atelier d’écriture. Les girouettes seront exposées trois semaines dans l’espace public puis trouveront peut-être des hébergeurs, des habitants qui les accueilleront dans leur jardin. »

Noël Chassain, directeur du centre social des Vennes

« La complicité avec les ateliers participatifs est riche du point de vue artistique et aussi humain. Ce projet est une aventure humaine, avec de très belles rencontres improbables, des collaborations inédites.

L’installation in situ est en lien avec l’environnement. Elle ouvre un espace sensoriel global, un dialogue entre le regardeur, l’œuvre, le paysage, la sonorité. »

Karine Chantelat, artiste plasticienne

« Le projet a très intéressé les travailleurs. Réaliser quarante girouettes monumentales, c’est pertinent ! C’était un challenge. On s’est creusé la tête pour apporter des améliorations techniques. On a réalisé les prototypes, ils ont plu à Karine Chantelat. On a fait ensuite les gabarits, puis la réalisation de chaque girouette. »

Daniel Pierret, responsable d’atelier à l’ESAT La Ferme Dienet


* Programmation d’actions artistiques et culturelles du CPA, avec le soutien du dispositif régional Culture et santé.


Article d’Annick Puvilland

Parlez-en aussi !