Brigitte Klinkert dans l’Ain pour l’insertion

Brigitte Klinkert dans l’Ain pour l’insertion

15 octobre 2021 0 Par Marylou Prévost

La ministre déléguée à l’insertion s’est rendue, le 23 septembre, dans l’Ain. Une visite destinée à soutenir le développement de l’insertion par l’activité économique (IAE) sur le territoire.

La ministre Brigitte Klinkert a échangé avec le Département sur la mise en place du service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE). Elle a également rencontré l’association Tremplin à Bourg-en-Bresse et l’entreprise adaptée Log’ins à Saint-Vulbas afin de valoriser l’IAE, qui aide les demandeurs d’emploi à trouver un travail tout en prenant en compte les difficultés qu’ils peuvent rencontrer.

L’exemple de l’insertion avec Tremplin

Tremplin est aujourd’hui la première structure d’insertion par l’activité économique dans l’Ain et la deuxième d’Auvergne-Rhône-Alpes. Les personnes éloignées de l’emploi bénéficient d’ateliers et chantiers d’insertion (ACI) qui les professionnalisent. Elles acquièrent de nouvelles compétences grâce aux différentes filières de Tremplin : la collecte et le recyclage, le restaurant social, les jardins bio et la ressourcerie La Retap’.

« L’objectif des contrats, de 6 mois à 2 ans, est de les accompagner pour approfondir leurs projets professionnels », explique Agnès Bureau, présidente de l’association Tremplin. Agréée pour 135 équivalents temps plein (ETP), Tremplin a employé plus de 320 personnes en insertion en 2020.

De nouveaux outils pour l’insertion

Elisabeth Borne, ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion, et Brigitte Klinkert ont présenté deux décrets et un arrêté sur l’insertion en septembre 2021. De nouveaux outils ont ainsi été mis en place afin de simplifier les dispositifs. Désormais le recrutement par les entreprises d’inclusion s’effectue sur une plateforme en ligne. De nouveaux profils sont désormais éligibles à l’IAE : les personnes présentant des difficultés de mobilité, des problèmes d’addiction ou de santé ou sortant de détention ou placées sous-main de justice. Enfin, un CDI inclusion a été mis en place pour les personnes de plus de 57 ans et des contrats passerelles sont expérimentés.


Article de Marylou Prévost

Parlez-en aussi !