Association Spondymouv : contre la spondylarthrite, la positive attitude

Association Spondymouv : contre la spondylarthrite, la positive attitude

18 mars 2021 0 Par Margaux Legras-Maillet

Les trails ayant été annulés pendant la période de Covid, Spondymouv a organisé une marche connectée samedi dernier partout en France afin de continuer à partager autour du sport. Départ de Certines pour Lauren Goullier, co-présidente de l’association.

Une vingtaine de personnes étaient au départ de Certines samedi dernier pour participer à la marche connectée organisée par Spondymouv. L’idée est née avec Fabrice, membre de l’association, qui a décidé de courir durant 24 heures autour du lac de Passy (étalés sur deux jours pour respecter le couvre-feu).

Les autres membres, une trentaine éparpillée dans toute la France, ont couru ou marché de leur côté, en soutien à Fabrice, et publié une vidéo ou une photo de leur escapade sur les réseaux sociaux, d’où le terme « connectée ». Une façon de continuer à partager malgré l’interdiction des trails où ils se réunissent d’ordinaire et de rappeler que la maladie n’empêche pas la pratique du sport.

Ci-contre : Fabrice Bernede, dont la femme Caroline est atteinte de spondylarthrite*, a couru 150 km le week-end dernier.

*La spondylarthrite est une inflammation chronique qui touche essentiellement les articulations des vertèbres et l’articulation entre la colonne vertébrale et le bassin. Cette maladie auto-immune, d’évolution lente et qui ne met pas la vie en jeu, peut être à l’origine de handicap.

C’est en tout cas le message que souhaitait défendre Lauren Goullier, co-présidente de l’association elle-même atteinte de spondylarthrite, lorsqu’elle a lancé Spondymouv en 2018 avec Aline Laurençon : « L’association se veut positive et dynamique et on partage essentiellement autour du sport », souligne-t-elle.

Au préalable, l’association a vendu plusieurs centaines de dossards et reçu de nombreux dons. Si elle ne souhaite pas communiquer sur la somme récoltée, elle assure toutefois que 40 % seront reversés à l’association vosgienne Un pas pour 2 qui accompagne Chloé, une petite fille hémiplégique pour lui permettre de financer deux mois d’ergothérapie et une couverture lestée. 30 % seront également consacrés à la recherche par le biais de la Fondation Arthritis.

Pour l’événement, Lauren Goullier était accompagnée d’amis et de sa famille venus soutenir l’association dans une « positive attitude » et le respect des distances de sécurité. Fanny Chetcuti, médiatrice animale à Bény (Terres d’empreinte) était parmi eux et n’a pas hésité à venir avec ses chèvres, son poney et ses chiens.

Parlez-en aussi !