Minimum vieillesse : peu de bénéficiaires dans l’Ain

Minimum vieillesse : peu de bénéficiaires dans l’Ain

15 février 2021 0 Par Margaux Legras-Maillet

© Photo :  pasja1000 de Pixabay

D’après les données publiées par la Drees* le mois dernier, l’Ain est dans le top 3 national des départements avec le moins de bénéficiaires du minimum vieillesse** (proportionnellement au nombre de 60 ans et plus de son territoire). Seulement 1,8 % des 60 ans et plus fin 2019. C’est également le deuxième à l’échelle régionale puisqu’il se positionne juste derrière la Haute-Savoie (1,7 %).

L’Ain est aussi plutôt bon élève en ce qui concerne la situation sociale de ses retraités. Au 31 décembre 2019, 2830 retraités percevaient l’Aspa ou l’ASV sur le territoire. Plus de la moitié sont des femmes (55 % environ), ce qui est légèrement inférieur à la moyenne nationale (56 %). De même pour les personnes isolées bénéficiant du minimum vieillesse : près d’un quart dans l’Ain (73 % environ) contre 75 % pour la moyenne nationale (Source : enquête Drees, 2020).

Des chiffres qui s’expliquent peut-être par un niveau de vie historiquement plus élevé au niveau local. En 2017, le revenu médian des retraités était de 1892 €/mois dans l’Ain contre seulement 1784 €/mois en moyenne en France. (Source : Insee, Filosofi, 2017).

Qu’entend-on réellement par minimum vieillesse ?

Il s’agit en fait d’un abus de langage. Le minimum vieillesse a été remplacé en 2006 par l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). Toutefois, les personnes titulaires du minimum vieillesse avant 2006, qui n’ont pas demandé à changer pour l’Aspa, peuvent continuer à percevoir l’allocation supplémentaire de vieillesse (ASV). Dès lors qu’une personne perçoit au moins l’une de ces deux allocations, on dit qu’elle perçoit le minimum vieillesse.

L’Aspa revalorisée

L’Aspa a été augmentée de 0,4 % environ au 1er janvier 2021. Elle s’élève désormais à 906,81 €/mois pour une personne seule et à 1407,82 €/mois pour un couple. Pour pouvoir en bénéficier, les revenus annuels ne doivent pas excéder 10 881,75 € par personne.

*Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques

**Entendre les bénéficiaires de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) et ceux de l’allocation supplémentaire de vieillesse (ASV).


Parlez-en aussi !