Les jeunes migrants se serrent les coudes dans un collectif

Les jeunes migrants se serrent les coudes dans un collectif

2 février 2022 0 Par Annick Puvilland

Ci-dessus : Mougna Diabaté et Laurence Bulin, deux des membres co-fondateurs du collectif.

Entraide, confiance, solidarité constituent l’ADN du collectif jeunes migrants créé en 2019 par Mougna Diabaté et Yaya Bah, avec Laurence Bulin. 

Démarches administratives, apprentissage du français, insertion scolaire et professionnelle, couverture sociale, logement, accès aux soins… « Beaucoup de jeunes migrants ont des difficultés. La majorité ne sont pas allés à l’école, ils n’osent pas aller dans des bureaux administratifs parce qu’ils parlent mal français, ne connaissent pas leurs droits… Il y a deux ans, il n’y avait plus d’accompagnement après 18 ans » souligne Mougna Diabaté. Il connaît bien le sujet : lui-même est jeune migrant.

Au sortir des dispositifs de protection de l’enfance, des jeunes se trouvent sans solution, sans titre de séjour, sans logement, sans possibilité de poursuivre leur contrat d’apprentissage… D’où la volonté de Mougna, avec Yaya Bah, également jeune migrant, et Laurence Bulin, suite à diverses rencontres, de créer un collectif ouvert à tous les migrants, mineurs ou jeunes majeurs, afin de porter leur parole, alerter sur leurs difficultés, faire évoluer l’accompagnement, aider chacun d’eux en apportant soutien, information, orientation. Chose faite en 2019, avec dès la première réunion une cinquantaine de jeunes.

Ci-dessus : Une réunion du collectif (prise juste avant l’obligation du port du masque).

Entraide et confiance

L’ASDA 01 (Aide-Solidarité envers les demandeurs d’asile) a rapidement apporté son soutien, en accueillant des permanences du collectif. « Aujourd’hui, les jeunes savent qu’ils peuvent venir, être aidés pour préparer un dossier, trouver un hébergement… » Entraide, confiance, solidarité sont des maîtres-mots, comme le symbolise le logo, créé par Zacharya, l’un des membres du collectif.


Article d’Annick Puvilland

Parlez-en aussi !