Bienvenue aux futurs médecins

Bienvenue aux futurs médecins

9 février 2022 1 Par Annick Puvilland

Dans la foulée de ses actions pour lutter contre la désertification médicale, le Département renforce les aides et initiatives.

Avec 6,4 médecins généralistes pour 10 000 habitants dans l’Ain (8,7 en France) et bon nombre approchant de l’âge de la retraite, pas simple de trouver un médecin traitant ! Plus de 15 % des Aindinois n’en ont pas. Face à la situation, améliorer la démographie médicale s’inscrit fortement parmi les priorités du Département.

La phase 2 du plan d’action lancé en 2020 accélère le mouvement, avec des nouveautés. À commencer par l’ouverture d’une sixième cabine de télémédecine, dans le Pays de Gex, en 2022. L’expérience a prouvé le bien-fondé de l’initiative : « La télémédecine fonctionne bien si la cabine est installée au bon endroit. À Montréal-la-Cluse, il y a eu environ 1 300 consultations, dont 200 en décembre » souligne Jean Deguerry, président du Département. On devrait bientôt pouvoir aussi téléconsulter, outre un médecin généraliste, un dermatologue. Expérimentation à suivre.

Accompagner les professionnels

Attirer les médecins dans l’Ain est une nécessité. Avis aux professionnels actuels et futurs : dix postes de médecins généralistes salariés sont à pourvoir dans le cadre du nouveau Centre de santé départemental. Un centre « très différent de ce qui s’est fait dans d’autres départements » : ces salariés exerceront dans des maisons de santé existant sur le territoire, avec les médecins libéraux. Mais l’offre n’a attiré pour l’instant que peu de candidats.

La future construction d’une Maison départementale des professionnels de santé, avec une partie permettant de loger des internes, devrait contribuer à favoriser l’attractivité du territoire. Tout comme le renforcement de la communication auprès des internes, la présence du Département au congrès national des internes 2022, l’organisation dans l’Ain d’un forum professionnel national en santé/médico-social, la prime au remplacement ou à l’installation, l’aide à la formation des infirmiers en pratique avancée…

Avis aux jeunes Aindinois : dès la rentrée 2022, il sera possible de débuter des études de médecine à Bourg-en-Bresse, avec l’ouverture de la première année de PASS (Parcours d’accès spécifique santé). D’autres filières devraient suivre d’ici trois à cinq ans.


Article : Annick Puvilland
Photo : © CD 01 S. Tournier

Sur le même sujet : lire aussi


Parlez-en aussi !