2022 tout en beauté

2022 tout en beauté

27 décembre 2021 0 Par Annick Puvilland

Afin de financer des soins de support pour les personnes atteintes de cancer ou de maladies invisibles, l’association Les Coquettes de la Dombes propose un calendrier caritatif très stylé.

La volonté de s’entraider, se soutenir, se motiver, face à la maladie invisible unit les femmes du réseau Les Coquettes de la Dombes, né en 2019, qui réunit aujourd’hui une soixantaine d’adhérentes.

« On parle de la maladie avec légèreté, elle devient notre super-pouvoir » souligne Mélanie Monchaux, présidente de l’association
(ci-contre).

Au-delà des rencontres conviviales, l’action passe aussi par l’organisation d’événements (spectacles, journées bien-être…) permettant de collecter des fonds pour financer des accompagnements auprès de personnes atteintes de cancer. « Nous avons financé par exemple des séances de réflexologie plantaire à l’hôpital de Villefranche, des ateliers conseil en image à la clinique Convert à Bourg-en-Bresse. Les témoignages des femmes nous disent l’importance de ces soins pour aider à mieux vivre la maladie, reprendre confiance en soi, renouer avec la féminité. »

Les Coquettes de la Dombes.

À la une de 2022

L’association poursuit sur sa lancée, avec en cette période festive un évènement caritatif durable : l’une des adhérentes, Marie Ferrero-Favoriti, styliste à Montmerle, a créé avec son équipe un calendrier 2002 tout en beauté et féminité. Cerise sur le gâteau : édité à 500 exemplaires, vendu 25 €, il permettra à l’un ou l’une des acheteurs de gagner une parure de bijoux d’une valeur de 1 200 € créé par la joaillère suisse Elke Berr.

Ci-dessus : Un calendrier tout en élégantes créations couture.


Extrait d’un témoignage

« Lorqu’on apprend que l’on a un cancer, notre vie se met en pause. Le plus important est de se soigner. Lors des traitements comme la chimiothérapie, notre corps subit des changements importants. Il n’est donc pas facile de garder confiance en soi et de prendre du temps pour nous. J’ai eu la chance de pouvoir participer à deux ateliers (maquillage du regard et colorimétrie). Ces ateliers ont été de réelles bulles de bonheur et de bienveillance.
Cela faisait des mois que je ne m’étais pas trouvé jolie. Sandra a réussi à me rappeler que j’étais une femme et non juste un cancer. »

Amandine


Article d’Annick Puvilland

Parlez-en aussi !