À la croisée de l’économique et du social

À la croisée de l’économique et du social

11 mai 2021 0 Par Annick Puvilland

Ci-dessus : Agnès Gonin à la résidence des 3 Saules, accompagnée de Guillaume Beaurepaire, directeur général d’Alfa3a depuis mars 2021, ainsi que Véronique Leteneur, directrice du pôle immobilier d’Alfa3a, et Bertrand de Foucauld, directeur du pôle actions sociales.

À la rencontre des opérateurs sociaux de l’Ain, Agnès Gonin, directrice de la nouvelle Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS), a visité les établissements burgiens d’Alfa3a.

Depuis avril, les ex-Direccte et DDCS* ne forment plus qu’une seule entité : les DDETS. « L’objectif est de mailler l’économique et le social » souligne Agnès Gonin, directrice de la DDETS de l’Ain qui rappelle que, dans le département, celle-ci « ne travaille pas seule mais toujours en partenariat ». Un partenariat apprécié et un objectif partagé par l’association à vocation sociale Alfa3a, qui accueillait récemment Agnès Gonin et Jean-Eudes Bentata, directeur adjoint du pôle Insertion, emploi et solidarité de la DDETS, pour une visite guidée de quatre établissements.

Cap sur les initiatives pour l’emploi

Première étape : l’Espace 3A, ensemblier d’actions au service des publics en transition professionnelle, des entreprises et des territoires, qui réunit au centre-ville de Bourg-en-Bresse, la MIFE (Maison de l’information sur la formation et l’emploi), le BIJ (Bureau information jeunesse), la MdE (Maison des étudiants) et 3A Conseils.

Ci-dessus : Jacques Dupoyet, président d’Alfa3a, et Agnès Gonin, directrice de la DDETS, devant les bureaux de la MIFE de l’Ain.

Emmanuel Maquet, directeur de la MIFE, dévoile le lancement du projet d’échanges européens Erasmus + visant à renforcer l’employabilité des seniors et des réfugiés, du corps européen de solidarité pour développer les missions de volontariat des jeunes à l’étranger, et la future création d’une entreprise de travail temporaire d’insertion pour les plus de 50 ans.

À noter aussi : la volonté de sensibiliser les acteurs des marchés publics aux clauses sociales, « qui ne coûtent rien aux collectivités et permettent vraiment de placer des personnes dans l’emploi » approuve Jean-Eudes Bentata.

Côté logement et hébergement

Direction ensuite Les 3 Saules, « seul foyer de jeunes travailleurs de l’Ain » indique Véronique Leteneur, directrice du pôle immobilier d’Alfa3a. Spécificité de cette résidence ouverte aux 16-30 ans, étape vers le logement autonome : un étage entièrement réservé à l’accueil des jeunes sportifs de la JL Bourg, de l’USBPA et du FBBP 01.

À Viriat, le public de la résidence hôtelière à vocation sociale (RHVS) d’intérêt général est de tous âges : les 41 chambres de l’ancien hôtel, racheté avec le soutien de l’État et réaménagé, abritent des demandeurs d’asile dans le cadre de l’hébergement d’urgence. Agent d’accueil, factotums et travailleurs sociaux sont présents au quotidien. « Des travaux sont en cours pour créer des salles d’animation, de réunion et un espace commun pour les familles », précise Bertrand de Foucauld, directeur du pôle actions sociales d’Alfa3a.

Ci-dessus : Au mur de la cuisine de la résidence hôtelière à vocation sociale, un panneau rappelle les règles pour bien vivre ensemble.

Une maison relais spécifique

Dernier-né des établissements, ouvert en avril, la résidence accueil est le fruit d’un étroit travail partenarial avec le CPA et le SIAO. Répondant à un besoin jusque-là non couvert sur l’Ain, elle permet à des personnes fragilisées par des troubles psychiques stabilisés d’accéder à un logement, dans un cadre chaleureux, alliant accompagnement individuel et animations collectives. Architecture épurée, espaces lumineux, environnement nature, ont séduit les visiteurs, tout comme les premiers résidents.

Ci-dessus : La résidence accueil à Viriat compte 24 logements, du T1 au T2.


* Direccte : Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi.
* DDCS : Direction départementale de la cohésion sociale.


Article écrit par Annick Puvilland

Photos : Florence Daudé

Parlez-en aussi !