Le Conservatoire de Bourg devient plus inclusif

Le Conservatoire de Bourg devient plus inclusif

9 septembre 2022 Non Par Marylou Prévost

À la rentrée, le Conservatoire à rayonnement départemental de Bourg-en-Bresse proposera un cadre et des enseignements ouverts aux personnes en situation de handicap.

« Notre objectif est d’être ouvert à tout le monde », tient à souligner Luc Delbart, directeur du Conservatoire à rayonnement départemental de Bourg-en-Bresse depuis un an. « Quelqu’un qui est en chaise roulante peut très bien jouer de la clarinette ou de la trompette », assure-t-il, citant Itzhak Perlman, célèbre violoniste qui, touché par la poliomyélite, jouait du violon uniquement assis.

François Puthet est intervenant au Conservatoire, auparavant musicien au sein des Percussions de Treffort et formé à l’accompagnement des personnes en situation de handicap grâce à un DUMUSIS (Diplôme universitaire de musicien spécialiste). Il encadrera les nouveaux ateliers arts et handicap. « Il y aura de la création, de la pratique instrumentale et collective mais aussi de la spatialisation des sons, du travail de mouvements, de déplacements ».

« Nous souhaitons accueillir tous les handicaps » (Luc Delbart)

Ces ateliers seront une partie seulement de l’évolution du Conservatoire. Le Conservatoire travaille avec un luthier qui adapte les instruments en fonction des handicaps. Suite à l’augmentation d’enfants ayant des troubles dys dans les cours, un enseignant s’est porté volontaire pour intervenir dans les classes de FM (formation musicale) pour les soutenir spécifiquement. Deux référentes handicap seront chargées d’accompagner les élèves aux besoins spécifiques. « Lorsqu’un professeur remarquera un enfant en difficulté, des collègues enseignants interviendront dans le cours pour aider cet élève », explique Aude Bourgeois, référente handicap et enseignante.

Un meilleur accueil

Dans l’ancien bâtiment, les déplacements des personnes en situation de handicap étaient rendus compliqués par le manque d’ascenseur. Les salles du conservatoire, désormais installé esplanade François Mitterrand, sont au rez-de-chaussée, donc facilement accessibles. L’installation d’un ascenseur permet de se rendre à tous les niveaux. À 50 m de l’établissement, des emplacements réservés aux personnes en situation de handicap améliorent l’accessibilité.  Le Conservatoire s’entoure également de professionnels du handicap pour aider au mieux ce public. « Nous sommes en relation avec l’Adapei de l’Ain qui pourrait nous orienter dans notre projet, prendre en charge financièrement du mobilier adapté et proposer notre projet à son public. Nous réfléchissons aussi à un travail avec Alain Goudard, directeur de l’association Résonance contemporaine », explique le directeur.


Deux ateliers arts et handicap le jeudi au Conservatoire

  • de 14 h à 15 h pour les institutions
  • de 17 h 30 à 19 h pour les publics fragilisés et leur entourage

Article de Marylou Prévost

Parlez-en aussi !